Le château DURFORT-VIVENS doit son nom aux Durfort de Duras, puissante famille du sud-ouest qui s’installe à Margaux au XIVe siècle. En 1824, le Vicomte de Vivens ajoute son nom à celui de Durfort. La renommée du domaine est à son apogée : le millésime 1844 est vendu plus cher que tous les Seconds Crus de l’appellation Margaux.

La qualité du vin de Durfort est appréciée dès la fin du XVIIIe siècle. L’ambassadeur en France et futur président des Etats-Unis Thomas Jefferson, le place dans ses passionnants carnets de voyage aussitôt après Lafite, Latour et Margaux. Le classement de 1855 confirmera l’opinion de ce fin connaisseur en lui attribuant le rang de Second Cru Classé.

En 1937, le cru est repris par la société du Château Margaux dont la famille Lurton est alors le principal actionnaire. En 1961 Lucien Lurton, passionné et grand défenseur des terroirs vinicoles, acquiert et restaure ce vignoble d’exception.